Participatif
ACCÈS PUBLIC
25 / 03 / 2024 | 73 vues
Hervé juszczak / Membre
Articles : 2
Inscrit(e) le 15 / 03 / 2024

Amcor : une première victoire..mais la bataille de l'emploi se poursuit !

Après deux mois de mobilisation contre un projet de licenciement injustifiable sur le plan économique et menaçant l’avenir industriel de leur site, les salariés et leurs représentants syndicaux ont obtenu de la Direction de Sarrebourg (Moselle) le retrait de son projet.

 

La compétitivité du site Amcor de Sarrebourg, spécialisé dans la fabrication d’emballages alimentaires, était-elle menacée au point qu’il faille supprimer 47 emplois sur les 228 que compte l’implantation ?


Non, ont répondu les experts mandaté par le CSE, à la demande de notre organisation, qui ont également montré les carences et les défaillances majeures d’un projet qui n’était ni fait, ni à faire.

 

C’est donc une victoire collective pour les salariés, qui sont en grève illimitée depuis le 8 mars, « mais la mobilisation des salariés reste donc absolument nécessaire tant qu’une garantie d’emploi n’est pas assurée pour les salariés du site par une politique d’investissement pérenne sur le site. Les salariés ont gagné par leur mobilisation une première victoire mais la seule victoire définitive sera celle d’une garantie de maintien d’Emploi .

 

Les salariés ont donc porté en nombre cette revendication au siège social du groupe, à Zurich (Suisse), le 18 mars.

 

Car si les métallos  sont parvenus à préserver les 47 emplois menacés, le site n’est pas sauvé pour autant, puisque Amcor a annoncé la présentation dans les prochains jours d’une version actualisée du projet de restructuration qui accompagnait initialement les suppressions d’emploi.


Là où les directions locale et nationale d’Amcor pratiquent le dialogue social, les dirigeants hier à Zurich ont, pour leur part, refusé de recevoir notre délégation FO pour discuter sur le plan de licenciement.

 

Preuve supplémentaire que ce qui est mis en avant n’est qu’une illusion, et que les salariés ont une nouvelle fois ressenti le mépris du groupe à leur égard là où ce dernier aurait pu envoyer un signe d’apaisement et de considération… La Bataille de l’Emploi ne fait que commencer et on sait désormais que l’on peut compter sur la mobilisation des salariés et des métallos FO pour la mener à bien.

Pas encore de commentaires